Marianne Bevis - Concept de marque : L’art de la différenciation.

J’aborde, par cette chronique, le chapitre sur L’IDENTITÉ UNIQUE (ou comment faire ressortir la magie qui est en vous) avec pour exemple, en fond d’image de marque, le « phénomène » Fédérer, l’homme, la crédibilité de la marque « RF » et la « capitalisation d’une marque ».

Comment nous connaissons-nous et comment construisons-nous notre identité de marque ?

La question est difficile dans le monde réel, mais elle l’est encore plus dans le monde virtuel.

L’approche « philosophique » traditionnelle veut que la sincérité et la compétence renforcent la crédibilité… Sauf que le progrès partage l’opinion et aurait tendance à nous rendre dépendant du plus fort en éliminant le plus faible.

Nous jouissons, alors par procuration de la force de l’autre… La croyance est donc, évidemment, sous-jacente.

Aujourd’hui, cette « compétence » nous conduit sur la voie de la comparaison malsaine et bon nombre d’individus n’ont aucune peine à dénigrer les qualités d’un collaborateur, d’un concurrent, …

Et pourtant,

Comment pourrait-on se faire soi-même à partir de rien ?

Comment devenir untel, ou untel ?

Pour ne plus être dépendant d’un point d’interrogation :

La manière indispensable à l’obtention de ce que vous attendez consiste à décider de ce que vous voulez.
– Ben Stein

Le point d’entrée !

Tout individu conserve la capacité d’exister par lui-même et de capitaliser sur lui-même.

Au nom de la devise « OSE SAVOIR » je vais illustrer mon propos avec l’exemple de Roger Federer.

Pour varier le jeu il faut maîtriser la rencontre, ça marche avec soi-même aussi.

Roger Fédérer étudie le gameplay de son adversaire avant un match pour réagir de manière tactique au moment de donner la leçon.

Cependant, la majorité de ses tirs et revers « gagnants » proviennent de la compréhension sur son travail, de l’ajustement sur l’adversaire et de ses forces.

  • Comme il est dit dans cette rédaction publiée par TennisTemple.com :
  • « Le « maître » a écrit l’histoire et a répondu présent lors de la dernière finale de Dubaï. Sa revanche, le Bâlois, l’a prise avec la manière, « impérial » au service, à l’image des deux balles de « débreak » … Face au jeune joueur grec Stéphanos Tsitsipias âgé seulement de 20 ans » […]

Vouloir vous identifier ou comparer votre travail à celui de quelqu’un d’autre, ne vous conduira pas à l’endroit où vous souhaitez aller.

Que vous soyez un chef d’entreprise ou un dirigeant d’une TPE/PME, ou un travailleur indépendant, ou …, vous ne pouvez pas posséder votre identité unique, si vous passez la majorité de votre temps à regarder par-dessus votre épaule, ou consommez du contenu plutôt que votre propre contenu.

La différenciation se produit lorsque nous sommes en résonnance avec nous même, nous amplifions authentiquement le meilleur de nous.

Non pas en cherchant à devenir une version de la compétition, mais en découvrant, comment être plus que ce que vous êtes.

C’est sur ce point que doit commencer votre recherche de clarté.

Il impose un devoir d’analyse, une réflexion constructive, afin de mieux comprendre les ressorts, d’asseoir sa réputation, de se démarquer de la concurrence et d’en pérenniser sa réussite, dans un contexte de crise économique.

Comment Être une marque, au service de son identité de marque ?

C’est bien là, le nœud central, … Son caractère complexe.

C’est une question qui fait l’objet de discussions passionnées, prenons donc le temps d’un dialogue.

MHP article - Concept de marque : L’art de la différenciation.