Qui sont ces « influenceurs » et qui « influencent-ils » vraiment, voire pas du tout.

Ont-ils réellement des intentions les plus « saines » ?

« La pensée est utile quand elle motive l’action, elle est un obstacle quand elle se substitue à l’action »

– Bill Raeder –

 
La parfaititude Les influenceurs influencent ils vraiment Unsplach 2 - La « parfaititude » : les influenceurs influencent-ils réellement ?

© Unsplash

Il est intéressant d’analyser comment certaines relations avec des « influenceurs » peuvent prendre un tournant de gestion de « crise ».

Comme par exemple pour cet hôtel : The White Moose Cafe

Tout comme :

La bloggeuse Carolyn Stritch ayant annoncé à ses 190 000 followers, qu’elle avait falsifié son compte Instagram : avatar plus jeune, photos manipulées, vie idéalisée…

Elle voulait, d’après ses dires :

« remettre en question la façon dont elle se représente en ligne ».

 

Et moi au fait, comment je me représente sur le Net ?

Ce n’est ni le moment ni le but de cet article, pour une intervention d’influence, mon compte Facebook n’est pas truqué et je reste parfaitement sincère.☺

 

Comme l’a dit Grégoire Lacroix :

« La vérité sort toute nue du puits, c’est pourquoi il y a tant de monde pour l’habiller »

La parfaititude 2 - La « parfaititude » : les influenceurs influencent-ils réellement ?

© Web

Cet article concerne autre chose.

Il s’agit du concept même d’« influence » et de la différence fondamentale entre « influenceur » et « leadership éclairé ou leader d’opinion ».

Il apparait inutile de pratiquer la politique de l’autruche, sur un sujet important et discutable pour les marques/entreprises.

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

Le concept d’un « influenceur » parait assez clair de prime abord.

Il s’agit d’un individu qui peut atteindre un large public à travers divers canaux de communication et peut donc potentiellement, les influencer à aimer ou ne pas aimer, rallier ou bannir, acheter ou ne pas conseiller d’acheter, … des produits ou des services.

Il y a toute une stratégie de marketing appelée « marketing d’influence » ou « influenceur outreach ». Il existe même un concept appelé « micro influenceur » pour définir des influenceurs moins suivis, mais néanmoins considérés comme « importants » dans leur créneau.

Mise à part ces points, je pense utile de soulever quelques questions supplémentaires.

Que signifie un nombre de followers ?

A notre époque, les réseaux sociaux encouragent les entreprises à monétiser leur contenu, pour qu’il soit vu et que celles-ci gagnent des adeptes.

Sauf que, la qualité des « vrais » abonnés, des personnes réellement impliquées et intéressées par les contenus que vous proposez, doivent être actifs pour votre marque, non seulement dans ses objectifs, mais aussi ses résultats.

Autrement dit :

  • Investissement -> intensité de l’engagement = COMMENT « coder » « convertir » … ?

Alors, comment peut-on prétendre que les 80k followers que cette influenceuse de 22 ans, Elle Darby affichent, soient bien judicieux pour la marque qu’elle propose de promouvoir, tout en sachant qu’ils sont probablement de faux adeptes ou des gens qui se sont intéressés seulement à un de ses contenus bien spécifique et l’on suivi.

A dire vrai, la mesure de l’audience est un instrument que les influenceurs tentent de façonner à leurs avantages, ce qui est finalement un objet de compromis avec les marques/entreprises et qui peut aboutir à déstabiliser, autant qu’à consolider le fonctionnement d’une industrie.

Que signifie « couverture » dans une culture de médias sociaux multiples où naissent chaque jour de nouvelles tendances sur le web ?

  1. Est-ce qu’un article de blog sur un site web compte plus ou moins qu’une parution sur Facebook ?
  2. Est-ce que créer une superbe stories sur Instagram est exploitable et judicieuse dans une stratégie de social média marketing, pour promouvoir des produits ou des services d’une entreprise ?
  3. Est-ce qu’une vidéo YouTube compte plus ou moins qu’une session sur Viméo ou une session Live sur Facebook, … ?

La promesse de visibilité, bien que très attrayante pour les marques, doit être soigneusement contrôlée, suivie et mesurée pour en connaître les avantages et les profits.

Que signifie mesure et surveillance (dispositif d’enquête autour de la consommation réelle) ?

Comment pouvez-vous vraiment quantifier les nouvelles affaires générées par une collaboration particulière avec un influenceur spécifique ?

Ok, les liens d’affiliation, les codes de réduction spéciaux, … Les moyens sont clairs. Mais sont-ils précis ? Les internautes s’engagent-ils pour eux ?

Les liens d’affiliation sont pour la plupart des gens, facilement repérables, puisque les lois partout dans le monde, exigent qu’elles soient encadrées par le mots « publicité » « contenu promotionnel » où qu’il soit indiqué « sponsorisé » ou en « collaboration avec » ce qui tend à ce que le consommateur aujourd’hui, à douter de l’authenticité de la recommandation ou de l’affaire.

Le résultat d’un point de vue commercial et financier est simple, les dits « influenceurs » non aucun moyen de prouver qu’ils « influencent », ni en QUANTITÉ, ni en QUALITÉ.

Les marques doivent être réalistes sur ce qu’elles peuvent retirer de ces collaborations.

Les influenceurs peuvent augmenter la sensibilisation et la visibilité de votre marque à un public, mais ce public deviendra-t-il acheteur ?

Comment pouvez-vous définir clairement que cette collaboration spécifique avec cet influenceur a généré plus de ventes pour votre marque ?

L’influenceur peut aussi vous apporter une mauvaise image de marque, comme le top model choisit par le groupe L’Oréal, tenant des propos à polémiques, … Article sur Le Parisien

Regardons les choses en face, le concept d’influenceur est surtout attrayant comme travail, pour des jeunes qui n’ont pas d’autres options.

Quand nous regardons le secteur de la beauté, par exemple, nous pouvons observer que les chaines YouTube qui ont des millions d’abonnés sont généralement celles qui ont été construites sur des bases de travail de longues haleines et au fil des années.

Les stars de YouTube devenus des célébrités du web sont parties de pratiquement rien.

Ces personnages sont parvenus à se construire une audience en créant du contenu destiné à instruire, à divertir, à assister les internautes, soit dans leurs décisions d’achats, soit pour les inspirer.

Ces YouTubeurs « Leaders d’opinion » refusent généralement les collaborations, la plupart du temps ils payent pour les produits qu’ils utilisent, sans réduction de prix, ce qu’ils ne manquent pas de communiquer dans leurs vidéos.

Il est estimé que le revenu des YouTubeurs célèbres, atteint des millions, le revenu généré sur YouTube varie en fonction de l’orientation de la chaîne.

Ces « leaders d’opinion » sont des personnes qui se soucient de leur créneau et des marques dont ils parlent.

Non seulement d’un point de vue financier, mais également en temps pour devenir les professionnels qu’ils/elles sont.

Ce sont des passionnés(es), qui apprennent tout le temps et ils se font un devoir de générer de la qualité d’information et des contenus authentiques sur les canaux/réseaux sociaux, dans le souci d’un développement communautaire.

Le concept de « leader d’opinion » est totalement différent de celui d’un « influenceur » quel qu’il soit.

La parfaititude 3 300x300 - La « parfaititude » : les influenceurs influencent-ils réellement ?

En fait, je dirais que cela n’a absolument aucun rapport et que les masques doivent tomber.

Parce que un influenceur parle d’acquisition de « suiveurs » (followers ou nombre d’abonnés), alors qu’un leader d’opinion parle d’expertise et de connaissance, qui part sa notoriété son expertise est susceptible d’influencer les opinions et actions d’un grand nombre d’individus.

Pour conclure :

© Web

En tant que marque, mieux vaut approfondir la pertinence de votre stratégie de marketing en matière de collaborations, de campagnes et de promotions payantes.

En d’autres termes, peser, murir, examiner, … Le comment vous pouvez développer votre propre image de marque/autorité de marque avec votre véritable valeur ajoutée, sur le long terme pour votre communauté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires. Je réponds à toutes les questions.

MHP article - La « parfaititude » : les influenceurs influencent-ils réellement ?