Marie Helene Peyre tendances com . - Pas d’accord … Et alors ?

Parfois, les choses ne se passent pas comme prévu…

En tant que consultante en stratégie digitale et brand content, je m’interesse particulièrement à l’image de marque et à l’utilisation du storytelling.

A partir du brief avec l’entrepreneur ou l’entreprise, je challenge l’émulation et les enjeux, afin de concevoir un dispositif chargé de sens, comme une mosaïque sophistiquée et non comme un cliché aux contours nets.

Il n’est pas question d’être parfait, le monde ayant juste besoin de nous tels que nous sommes. Être soi-même, un point c’est tout !

Il y a donc dans ce billet, un portrait sans queue ni tête, un inventaire à la Prévert, une réflexion sur nos “assemblages” et nos petites divergences de points de vue.

Fervente adepte de communication et de relations reposant sur la sincérité, je reconnais que ce n’est pas toujours facile à entendre, mais chercher à comprendre son interlocuteur professionnel sans l’évaluer, l’analyser grâce à des tests normés, c’est selon moi poétiser le dialogue.

Passionnée par l’humain, je me suis très tôt attachée à essayer d’en comprendre les raisonnements selon les contextes, la façon dont nous entrons en relation et communiquons, ainsi que sur le mental, l’ego et notre système de protection…

Il était donc hors de question pour moi d’accompagner des dirigeant.e.s d’entreprise sans avoir suivi une formation en PNL (Programmation Neuro Linguistique) , afin de pouvoir accompagner chacun.e de la meilleure manière qui soit.

Pourquoi ?

Parce que, lorsqu’on accompagne des entrepreneur.e.s, des chef.fe.s d’entreprise, on touche forcément à leur personnalité, à leurs ambitions, à leurs rêves et bien souvent aussi, à des enjeux familiaux et financiers.

À mon sens, il ne peut y avoir d’accompagnement ou de conseil sans un socle solide basé sur la confiance, afin de démystifier le jargon de la communication et du marketing, en apportant un éclairage à des questions fondamentales (Quoi ? Quand ? Comment communiquer ?) et en donnant un sens stratégique aux actions à mener.

La qualité technique de mon métier en communication & marketing, associée à la qualité relationnelle, n’est pas un modèle obsolète de nos jours.

Il s’instaure entre les deux acteurs, chacun responsable d’une entité professionnelle, une délibération avec de riches échanges tenant compte de mon expertise et de celle, profane, du client.

Je vérifie d’abord mes ressentis. Je parle de mes expériences et de mes idées de manière posée, avec transparence, sans chercher à convaincre ou à imposer mon point de vue. Puis je me tais, pour écouter l’autre d’une oreille attentive.

Nous argumentons tour à tour, afin de faciliter l’échange et trouver des points d’entente. Chacun laissant l’autre s’exprimer en l’écoutant vraiment, sans interrompre ou contrer.

J’accepte que l’autre ait un point de vue différent du mien et je respecte ce fait.

J’écoute réellement pour comprendre et enrichir mes idées et, pourquoi pas, en modifier quelques-unes si elles correspondent à mon éthique.

En revanche, si aucun terrain d’entente ne peut être trouvé, je prends alors une grande respiration et je me recentre.

J’explique qu’il peut y avoir plusieurs visions sur un même objet, ou sur un même sujet, et que chacun peut conserver ses idées tout en essayant de trouver un point de vue qui plaira aux deux.

Si ce n’est pas possible, avec respect, je clos la conversation en acceptant qu’il n’y ait pas de négociation d’affaires.

Je ne recherche pas la quantité mais la qualité.

Alors non, l’argent n’est pas la valeur de MA société.

Je ne développe pas un chiffre d’affaires à plusieurs zéros derrière une unité. Je n’ai pas non plus, la prétention de développer 30 000 leads en 3 semaines, comme je peux le lire sur les réseaux sociaux.

Tant pis pour ceux qui le prétendent, mais après une échappée belle dans une entreprise leader sur ce marché, j’ai envie de leur dire : “Non mais sérieusement.” 😉

Suis-je idéaliste, naïve ou visionnaire ? Je n’en sais rien.

Ma seule certitude, c’est que j’agis en restant fidèle à mes valeurs sans travestir quoi que ce soit, je parle « casch » et je m’ajuste en permanence pour mieux développer l’autre avec sincérité pour son business.

Aussi, si vous cherchez une technique sur le dernier tunnel de vente « tendance » ou encore le dernier « piège à clients », vous n’êtes pas au bon endroit.

Personnellement, j’ai eu des expériences compliquées avec des clients qui m’ont amené à me dire : « Plus jamais. »

Cela me permet d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie, tout en m’assurant de ne pas être otage d’un contrat, qui créera plus d’inconvénients que d’avantages pour mon entreprise.

Être soi et faire en responsabilité, on en sort satisfait des deux côtés !

Quand on connaît nos clients, cela se voit. Quand on les comprend, ils le savent.

Bonne réflexion !

MHP article - Pas d’accord … Et alors ?